Horizons Femmes Littoral, parie sur le suivi des bénéficiaires pour influencer efficacement la courbe des trois 90-90-90!

IMG-20180129-WA0025 (1)

Depuis le mois de février 2017, l’antenne Littoral de l’association  a déroulé un  nouvel éventail de services pour ses bénéficiaires à travers l’étude Longitudinale. Cette matérialisation a été rendue possible grâce à la collaboration dans le cadre du Projet CHAMP qui est déjà mis en œuvre à Yaoundé et Douala.

L’étude Longitudinale d’une durée de deux ans vise à évaluer l’impact des interventions du programme auprès des bénéficiaires, en d’autres terme est-ce que le programme a eu une influence sur le comportement des populations cible ainsi que leur niveau de connaissance sur  le VIH/Sida dans l’optique d’un changement de comportement pour l’atteinte des trois 90-90-90. A ce jour le niveau de suivi des  participants dans les deux cohortes  est de 45% pour la cohorte négative et 75% pour la cohorte positive. L’antenne  Littoral de Horizons Femmes à travers ses deux points focaux offre ainsi des services d’accompagnement des participantes qui sont privilégié en ce sens que s’étant, fait enrôler durant la période de février à juin 2017, celles-ci bénéficient d’une panoplie davantage.

En effet toutes les bénéficiaires s’étant enregistrées en début du programme pour ce qui est de la cohorte négative bénéficient  tous les trois mois d’un bilan constitué d’un test de VIH, un test de syphilis et lorsque le test de syphilis est positive,  la prise en charge est immédiate y compris les frais de déplacement, un kit hygiène et de tous les autres services du Drop In Center. En outre les bénéficiaires de la cohorte positive bénéficient pour leur part  du bilan de suivi comprenant les examens de CD4, la numération, l’urée, la créa, la charge virale. En effet, les bilans se font soit à l’enrôlement ou sur prescription médicale.  Il faut ce pendant préciser que dans le cadre de l’étude seuls sont bénéficiaires de tous ces avantages les participantes qui ont  été enrôlées au début de l’étude (février –juin) dans le cas contraire elles ne  bénéficient que  du test du VIH .Ces restrictions visent ainsi à  inciter les participantes à suivre leur traitement  afin d’avoir des données de qualité pour conclure l’étude dont les résultats seront rendus public au terme des deux ans.

l’antenne Horizons Femmes Douala qui mène déjà des activités dans le cadre de la prévention le soin, le traitement et l’accompagnement des personne vulnérables en rapport avec le VIH/Sida, utilise également cette voie pour améliorer sa cascade.

Action solidaire

Nous soutenir

Vous souhaitez Soutenir l’ONG dans ses activités, cliquer sur ce bouton
Nous soutenir

Évènements

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez régulièrement l’actualité de
" Horizons Femmes "