L’étude longitudinale : la vraie évaluation du projet CHAMP.

Les points focaux de l'étude longitudinale.

Assimilée à l’étude IBBS, l’étude longitudinale en est juste la continuité. Elle est divisée en deux cohortes, une cohorte négative et une cohorte positive et vise les TS et les HSH. Elle a un échantillon à Horizons Femmes Yaoundé de 553 TS à la cohorte négative et 598 TS à la cohorte positive.

Présentation de l’étude

La cohorte négative a été lancée le 19 Janvier 2017 et celle positive débuta 4 mois plus tard, le 11 mai 2017.  Avec pour objectif d’évaluer l’impact des interventions de prévention, de soins et traitement du VIH chez les TS et HSH dans les sites du « Projet CHAMP » au Cameroun, l’étude semble être le réel baromètre du projet. Un baromètre qui se déploie chaque trimestre pour mesurer les indicateurs. Ces visites trimestrielles correspondent à des codes, le M3 représentant la première visite, le M6 la seconde le M9 la troisième et la logique est suivie jusqu’à M24. Chaque visite correspond à un type de questionnaire et un type d’examen, VIH ou VIH couplé avec la syphilis.

Enrôlement des bénéficiaires

La participation à cette étude est volontaire, le bénéficiaire s’y engage après avoir pris connaissance de l’étude et après avoir signé le document de consentement, signé aussi par le point focal. Dès l’accueil, un code unique est attribué à chaque participant de façon à respecter le strict anonymat de la personne. Aucune information personnelle n’est collectée. Les informations recueillies seront conservées en respect des règles nationales et internationales de confidentialité. Tout participant testé positif au VIH et/ou syphilis, est initié au traitement.  Tout participant testé négatif au VIH bénéficie des services de prévention offerts par le « Projet CHAMP ». Le suivi est trimestriel et permet de mesurer l’adhérence au traitement. Il se fait par l’administration d’un questionnaire, le dépôt des échantillons à l’hôpital de a cité verte et au centre pasteur.

Outils et stratégies

Pour atteindre ses objectifs dans le cadre de l’étude, Horizons Femmes Yaoundé fait usage des outils tels que les tablettes pour la collecte, le téléphone pour les appeler les bénéficiaires, les registres pour la gestion et le suivi des rendez-vous. A ceux-ci sont associés des stratégies à l’instar du bouche à oreille via les pairs, la mobilisation par les pairs lead, le remboursement des frais de taxi et la distribution des gadgets.Ces stratégies permettent à l’équipe de Horizons Femmes Yaoundé d’entretenir de bonnes relations avec les bénéficiaires, empruntes de confiance et de satisfaction.

Etat des lieux.

Parvenus à la troisième visite, les statistiques sont assez satisfaisantes et les gaps d’un mois peuvent être comblés sur un autre. Les chiffres se présentent comme il suit

Cohortes

Visites

Cohorte négative Cohorte positive
M3 (1ère visite) 553 (100%) 417 (69,73%)
M6 (2ème visite) 186 (37,95%) 240 (61,05%)
M9 (3ème visite) 96 (59,74%) 65 (74,71%)
M12 (4ème visite) 26 (74,28%) Début le 11 février 2018

 

Action solidaire

Nous soutenir

Vous souhaitez Soutenir l’ONG dans ses activités, cliquer sur ce bouton
Nous soutenir

Évènements

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez régulièrement l’actualité de
" Horizons Femmes "