LUTTE CONTRE LA COVID-19 AU CAMEROUN : HORIZONS FEMMES JOUE SA PARTITION AVEC L’APPUI STRATEGIQUE DE SES PARTENAIRES

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19 auprès des populations vulnérables, Horizons Femmes multiplie les actions fortes auprès de ces dernières fortement exposées à la maladie dont les répercussions sont visibles, tant sur le plan sanitaire qu’économique. Cette lutte est menée avec l’appui des partenaires de l’Association, dont la promptitude face à une situation sanitaire inhabituelle a permis d’atteindre des résultats éloquents et de contribuer à la stratégie nationale de riposte contre la Covid-19.

 

DES POPULATIONS PLUS A RISQUE

La survenance de la pandémie a propulsé dans une situation d’extrême vulnérabilité, certaines couches de la population, parmi lesquelles les travailleuses de sexe confrontées quotidiennement à un choix cornélien : mourir de faim ou mourir du COVID-19. En effet, pour survivre, les travailleuses de sexe sont contraintes de maintenir leurs activités et par conséquent, de contourner les mesures sanitaires, les gestes barrières, et s’exposent fortement à la maladie. A cause du manque de client, en raison de la pandémie, celles qui poursuivent leurs activités habituelles se retrouvent obligées d’accepter d’offrir certains services inhabituels. En outre, toutes ne possèdent pas les connaissances adéquates au sujet des pratiques sexuelles qui les exposent le moins à la Covid-19 et ne disposent pas d’autres activités parallèles génératrices de revenus. A côté des travailleuses de sexe figurent les déplacées internes, victimes de la crise sécuritaire du NOSO. Elles sont exposées à double titre à la pandémie, d’une part du fait de la promiscuité de leurs habitats de fortune, d’autre part du fait de la chute de leurs activités économiques de survie. En plus de ces catégories de la population, les membres du staff de Horizons Femmes, du fait de leur proximité avec les populations locales et du travail communautaire, se retrouvent tout aussi exposés que les cibles citées ci-dessus.

 

L’ACCOMPAGNEMENT DES PARTENAIRES

Pour répondre à ces défis, Horizons Femmes grâce à l’appui de ses partenaires financiers a mis sur pied une série de projets destinés à apporter un appui à ces couches de la population en difficulté généralement exposées à la dévalorisation, à la stigmatisation et au discrédit qui accentuent leur invisibilité, et à renforcer les mesures de prévention et de protection du personnel. Grâce à son vaste réseau de partenaires, plusieurs projets ont vu le jour du fait du dynamisme et de la notoriété de l’Association dont la mission est de réduire les inégalités sociales, particulièrement celles qui affectent les femmes, par la mobilisation et l’organisation des groupes cibles pour la défense de leurs intérêts sociaux, économiques et politiques. Bien que lesdits projets aient été financés par des partenaires différents, tous ont pour dénominateur commun, la lutte contre la pandémie actuelle qui sévit partout et notamment dans les « couloirs » qui constituent aussi des foyers de contamination et de propagation du coronavirus. Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), le Haut-Commissariat du Canada au Cameroun à travers le Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL), CARE International, Fondation de France, SIDACTION, African Women Development Fund (AWDF), l’Union Européenne (UE) à travers son programme PROCIVIS, ont ainsi accompagné Horizons Femmes

 

DES RESULTATS PROBANTS

Les actions menées en direction des bénéficiaires et en rapport avec les projets sont diverses. Les cibles ont pu bénéficier d’un appui à la fois sur les plans sanitaire, communicationnel et informationnel, économique et psychologique.

Sur le plan sanitaire, les résultats obtenus se déclinent ainsi qu’il suit : l’installation de 38 dispositifs de lavage des mains dans les points chauds de Yaoundé et Douala, la distribution des kits hygiéniques de protection à 414 femmes extrêmement vulnérables notamment les déplacées internes, la distribution des kits nutritionnels à 264 TS et 36 membres du personnel, la distribution de 360 kits hygiéniques et nutritionnels aux personnes vivant avec le VIH  le prélèvement de la charge virale de 150 TS; la fabrication et la distribution de 1500 bouteilles de solution hydro-alcooliques et d’environ 7000 masques de protection lavables; le renforcement des capacités de 73 femmes et 36 hommes en matière de fabrication d’une solution hydro-alcoolique lors des ateliers pratiques; la formation de 80 TS et 05 aubergistes à la fabrication et l’utilisation du savon antiseptique et aux techniques de commercialisation, l’appui à 03 formations sanitaires (GILEAD, Bon Secours et CMA de Mendong) et 01 Centre de Promotion de la Femme et de la Famille en kit hygiénique et de protection.

 

Sur le plan communicationnel et informationnel, comme actions menées, on note les activités de sensibilisation sur les mesures barrières et les moyens de prévention et les signes d’alerte de la Covid-19 à Yaoundé, Douala et Bafoussam, organisées en continu lors des descentes de terrain, via des spots radiophoniques, par l’intermédiaire des affiches et des dépliants d’information. Les chiffres suivants ont été enregistrés : l’apposition de plus de 500 affiches de sensibilisation dans les points chauds, la sensibilisation de 400 homme et 750 femmes vivant avec le VIH, de 4777 femmes et de 1181 hommes composés des travailleuse de sexe, de leurs clients, des aubergistes, des déplacées internes et d’autres personnes de la population générale ; la formation de l’ensemble du staff du siège et des antennes, des volontaires et stagiaires, et de 42 pairs éducateurs impliqués dans les projets contre la Covid-19, sur les mesures barrières, les moyens de protection et les signes d’alerte de la COVID-19.

 

Sur le plan économique, 25 travailleuses de sexe ont reçu un appui en matériel de fabrication de savon ; 150 déplacées internes et travailleuses de sexe et leurs ménages (857 personnes) ont reçu un appui financier pour faire face à la crise économique liée à la pandémie; 02 groupes d’Association Villageoise d’Epargne et de Crédit (AVEC) ont reçu un appui financier et matériel pour la relance de leurs Activités Génératrices de Revenus.

 

Sur le plan psychologique, les cibles ont pu bénéficier des conseils et de l’écoute grâce à la mise en place d’une ligne téléphonique d’appui psychosocial/VBG.

Par ailleurs, pour donner plus d’échos à ses activités et missions, Horizons Femmes a entrepris des activités connexes visant une sensibilisation plus élargie du grand public camerounais dans son ensemble. Ainsi, d’autres activités ont été menées à la fois sur et hors du terrain, parmi lesquelles : la production des polos, chasubles floqués aux logos des différents partenaires, la conception et l’impression de roll-ups, la rédaction d’articles sur les activités menées et l’invitation des différents médias pour la couverture desdites activités.

 

Cédric NOUMBISSIE & Erica PEM (Stagiaire)

Action solidaire

Nous soutenir

Vous souhaitez Soutenir l’ONG dans ses activités, cliquer sur ce bouton
Nous soutenir

Évènements

compteur

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez régulièrement l’actualité de
" Horizons Femmes "