PREVENTION DE LA COVID 19 : HORIZONS FEMMES ET LE PNUD ASSAINISSENT LES « COULOIRS »

Ambroise, Eric et Jean Jules ont ceci de commun qu’ils font partie des tenanciers d’auberges qui ont été dotés  en unités de lavage des mains de la part de Horizons Femmes et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Cette dotation rentre dans le cadre du Projet d’appui à la résilience socio-économique face à la pandémie du corona virus en milieu de travail de sexe à Yaoundé, mis en œuvre par Horizons Femmes avec l’appui du PNUD.

Les quartiers Ekounou et la carrière sont très célèbres à Yaoundé, notamment parce que réputés être des quartiers avec des « couloirs » très hot. Ces quartiers sont au travail de sexe ce que le quartier hippodrome est aux banques. C’est également des zones où Horizons Femmes a ses habitudes car elle y mène depuis plusieurs années des activités en faveur d’une de ses cibles prioritaires que sont les travailleuses de sexe. Il n’est donc pas étonnant que ces quartiers ont été recensés pour l’installation des unités de lavage des mains.

Les unités de lavage des mains dans les couloirs

 

Cette dotation a pour objectif de prévenir l’infection à corona virus chez les professionnels du secteur. Ce secteur en effet, de par l’activité qui est pratiquée, est fortement exposé au risque d’infection. Les contacts charnels entre clients et travailleuses de sexe et le refus des clients de se laver les mains avant toute interaction avec les filles sont notamment les principaux facteurs d’exposition des filles du couloir au corona virus.

La chef de projet souligne que « cette action a débuté par l’identification des couloirs qui n’avaient pas encore de dispositif de lavage des mains. Ce sont donc les premiers dispositifs qu’ils reçoivent. Nous allons également continuer avec les sensibilisations. Les sites où les dispositifs de lavage des mains ont été installés, feront l’objet des descentes de suivi et de supervision pour voir si ça fonctionne normalement ».

A la fois curieux et impressionnés, les bénéficiaires étaient satisfaits de l’installation d’un tel kit au sein de leur espace de travail. Jessica, une fille du couloir, affirme ainsi que « on a déjà installé les choses modernes chez eux ». Prenant la parole au nom des bénéficiaires du couloir de la carrière, Ambroise, aubergiste au quartier carrière, affirme que le kit de lavage des mains « aidera les filles mais aussi les populations environnantes à lutter contre la pandémie de la Covid-19 ». « On va s’atteler à bien garder le kit et à continuer la sensibilisation. Nous allons continuer à dire aux filles que l’un des moyens afin d’éviter d’être contaminé c’est de se laver soigneusement les mains » ajoute-t-il.

 

Démonstration par les populations

 

Son ressenti est partagé par Eric, aubergiste à Ekounou. Selon lui, « ce geste va les aider à diminuer le virus qui circule. Pour entrer dans les bars ou les auberges, il est important de se laver les mains. C’est encourageant ».

Cette activité est combinée à celle relative à la formation des bénéficiaires en fabrication du savon antiseptique en vue de l’utilisation ou de la commercialisation. Elle rejoint les multiples initiatives mises en œuvre par Horizons Femmes, avec l’appui de ses multiples partenaires, pour lutter contre l’infection à corona virus.

 

Cédric NOUMBISSIE

Action solidaire

Nous soutenir

Vous souhaitez Soutenir l’ONG dans ses activités, cliquer sur ce bouton
Nous soutenir

Évènements

compteur

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez régulièrement l’actualité de
" Horizons Femmes "