Projet DEMOFEM : une rentrée universitaire à la sauce électorale

café débat

Profiter de la rentrée des facultés pour rassembler les étudiants autour d’un évènement important, cela s’appelle faire d’une pierre deux coups. Telle a été la stratégie utilisée par Horizons Femmes, les 11 et 12 avril 2018 pour organiser un café débat à l’université de douala dans le cadre du projet DEMOFEM.

Le projet d’appui à la massification de la participation politique des femmes aux échéances électorales 2018 (DEMOFEM), mis en œuvre par le réseau More Women in Politics, a pour partenaire Horizons Femmes littoral, point focal dans la région du Littoral. A la faveur de cette posture, l’association qui promeut les droits des femmes, ne manque pas de mettre en œuvre des activités pour l’atteinte des objectifs du projet.

La tenue des café-débats fait partie de ces activités. Le dernier en date a eu lieu le mercredi 11 et le jeudi 12 avril 2018. Il avait pour but de sensibiliser les jeunes, et surtout ceux du genre féminin, sur la nécessité de participer aux questions politiques et électorales. Cet objectif s’inscrit dans une visée plus grande, celle d’atteindre les 500 000 personnes visées dans le cadre du projet. Cet évènement a eu lieu au campus de l’université de Douala. Le choix de cette institution n’est pas anodin, puisque c’est un site qui rassemble les jeunes en nombre important.

Les modérateurs étaient au nombre de trois, le Dr. TCHANGA du département de sociologie de l’université de Douala, Estelle ELOUMOU, Coach de la Démocratie au Féminin et André KEUTIA, volontaire communautaire à Horizons Femmes.  La stratégie adoptée par ceux-ci consistait à choisir un thème parmi les dix retenus pour le projet et donner la parole aux étudiants. Le but était de laisser ces derniers intervenir et de prendre la parole par la suite, autant pour essayer de faire évoluer leurs perceptions, que de leur faire prendre conscience des enjeux afin qu’ils puissent agir à leur tour à l’avenir.  Tout ceci était fait en utilisant les techniques de communication propres aux jeunes et les techniques de motivation en vue d’éveiller leur intérêt pour les questions électorales.

A l’approche des élections municipale, législative et présidentielle au Cameroun, il est urgent pour les acteurs et partenaires du projet de plus s’impliquer et de multiplier les activités sur le terrain. La tenue de ce café-débat marque l’implication continue de Horizons Femmes et sa présence effective sur le terrain afin de contribuer à l’atteinte d’un taux massif de femmes qui participent aux échéances électorales de cette année.

 

Cédric Noumbissie

Action solidaire

Nous soutenir

Vous souhaitez Soutenir l’ONG dans ses activités, cliquer sur ce bouton
Nous soutenir

Évènements

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez régulièrement l’actualité de
" Horizons Femmes "